5 juin 2007

Keren Ann et mon mal de ventre


Chère Keren Ann,
Que n'ai-je eu l'idée de te demander en interview ? Deux jours que je ne digère plus.
Pas tant que ta musique m'impressionne tellement, mais tout de même, quel personnage tu fais... À la fois productrice et manager de toi-même, avec un second groupe - Lady & bird - et le label tout à toi - Yellow tangerine - qui va avec. À la fois française, hollandaise, israélienne, un pied en Islande, l'autre en Amérique.
Mon entretien, demandé tard, a d'abord été dur à placer dans les toutes petites heures que tu passes à Montréal. Mais il a fallu, aussi, que ton avion aie du retard.
Je ne te rencontrerai donc pas ce soir, mais demain. Et... au téléphone ! Puisque tu seras déjà sur la route vers Toronto.
Depuis, je cherche frénétiquement cette petite chose que l'on branche sur le combiné pour qu'il enregistre les conversations. Le trouver avant 13h50 demain.
Encore deux repas qui vont mal passer.