23 novembre 2007

Dépression graphique


Chronique Bande dessinée de Quartier Libre


Catherine Lepage signe son premier livre à elle toute seule: 12 mois sans interêt, Journal d’une dépression, chez Mécanique générale, après avoir illustré celui de Julie-Gaudet Beauregard, Coup de foudre, clichés et autres atrocités. Elle avait d’abord pensé le publier aux éditions Les 400 coups (qui se sont associées à Mécanique générale en 2002), à cause de l’auteur Lino (La saveur du vide,L’ombre du doute). En effet, l’inspiration est bien là, on retrouve dans ce Journal d’une dépression la même calligraphie crayonnée, des couleurs semblables et un ton tout aussi intimiste que chez le dessinateur montréalais.

12 mois sans intêret est une expérience très belle pour les yeux. La forme y prime un peu sur le fond, peu développé à mon sens, mais c’est sans doute un des préalables du genre (lire l’éditorial en page 3). On y retrouve la silhouette de Catherine enfermée dans un pot de confiture – image très forte –, sa carte d’embarquement à destination du pays du mieux-être, la courbe graphique de son moral et ses boules noires d’angoisse qui accompagnent toutes les pages. 12 mois sans intérêt parle d’une dépression qui arrive en traître alors qu'on la connaissait pas et qu’on guérit à grands coups de médicaments. Une dépression dans toute sa définition clinique, qui fait un peu honte et transforme le cerveau en gelée goût de cerise.

12 mois sans interêt, Journal d’une dépression, Catherine Lepage, éditions Mécanique générale.