4 février 2009

Les Rendez-vous du cinéma québécois (ONF)

En mission pour Parole citoyenne-ONF, je vais couvrir ce mois-ci les Rendez-vous du cinéma québécois (en même temps que de passer mes examens de mi-session - les bonnes choses n'arrivent jamais seules). Premier billet :

La 27e édition des Rendez-vous du cinéma québécois aura lieu entre le 18 et le 28 février 2009. Le festival regroupe la production annuelle des cinéastes québécois, tous genres confondus.

Parmi la vingtaine de festivals de cinéma égrainée sur les 12 mois de l’année montréalaise, les Rendez-vous ne sont pas forcément des plus populaires auprès des cinéphiles. Il est vrai que la quasi totalité de sa programmation a soit été diffusée dans nos salles au cours de l’année précédente, soit le sera dans les semaines qui suivront le festival. Alors, à moins d’avoir raté un incontournable ou d’être friand de primeurs, “à quoi bon“, se dit-on souvent.

Voici tout de même quelques raisons de fréquenter pendant la fin du mois de février la cinémathèque québécoise (quartier général des Rendez-vous) ainsi que les 7 autres lieux investis par l’événement.

D’abord, il y a les débats de 5 à 7. Au programme : la place des communautés sur les écrans du Québec, les femmes cinéastes, les enfants acteurs et, cela tombe à pic : la surdose des festivals de cinéma à Montréal.

Ensuite, il y a les courts-métrages. Qu’ils soient de fiction, d’animation ou expérimentaux. On ne leur fera, semble-t-il, jamais assez de place. Le festival présente également quelques films étudiants.

Midi, un court métrage de Dan Popa.Midi, un court métrage de Dan Popa.

Enfin, et ce n’est pas exhaustif : les expositions, ateliers, classes de maîtres, reprises… Ainsi que le focus mexicain : 6 films présentés dans le cadre d’un échange entre les Rendez-vous du cinéma québécois et le Festival international de cine en Guadalajara.

Admission-points de vue, une exposition à la galerie SAS.

Admission-points de vue, une exposition à la galerie SAS.

La programmation est en ligne depuis aujourd’hui sur le site du festival. Vous pouvez également en écouter les grandes lignes dans cet extrait du discours de Ségolène Roeder (directrice générale) et Dominique Dugas (directeur de la programmation) tenu ce matin pendant la conférence de presse.

Écouter la programmation des RDV du cinéma québécois

Tout au long de ce festival, je présenterai sur Grand angle diverses interventions (chroniques, entrevues ou compte-rendus) dans le but de cerner l’état actuel du cinéma québécois, non pas son état économique comme on le fait souvent, mais son état artistique.

Avons-nous un cinéma de qualité ? Notre cinéma innove-t-il ? Quelles sont ses influences et ses grands courants ? Est-il conscient de son héritage ? Qui sont les nouveaux cinéastes québécois et quelles sont leurs préoccupations ? Larges questions dont nous ne feront surement qu’ébaucher des réponses… Je vous invite à participer à ce brain-storming en laissant des commentaires à mes billets.