30 janvier 2011

arbitraire

J'en avais pourtant rêvé cette nuit, mais le journal des 48 heures de la bande dessinée de Montréal n'a pas gagné le prix BD Alternative d'Angoulême 2011.

L'heureux élu, c'est Arbitraire, le numéro 9, et rien de plus normal, parce qu'un petit coup d'oeil permet d'observer qu'ils planent dans des sphères de beauté mystiques. J'espère que quelqu'un va me le ramener dans ses valises.