22 février 2011

livre ouvert

Chez Éric Chevillard, aujourd'hui :

Étonné toujours par ces individus qui se déploient d’emblée complètement, sans se soucier de savoir à qui ils ont affaire, et dont il faudrait épouser en creux le ventre envahissant. Finalement, je n’admets ce manque de tact et cette outrecuidance que de la part des écrivains, dans leurs livres.